Africa Learning Together – Tirer parti de la technologie pour renforcer la résilience dans l’apprentissage fondamental

La pauvreté d’apprentissage est devenue un terme trop courant dans le domaine de l’apprentissage fondamental en Afrique. Il s’agit de l’incapacité des apprenants à acquérir les compétences de base en lecture, écriture et calcul. L’Afrique se situe aux alentours de 86 % en termes de pauvreté d’apprentissage, ce qui signifie que près de neuf enfants de moins de dix ans sur dix ne possèdent pas les compétences requises en matière d’alphabétisation. La pandémie de COVID-19 a fait grimper ce chiffre. Cela a mis en évidence le besoin de résilience des systèmes éducatifs africains, la technologie et les données étant à la base de ce besoin.

La Fondation Zizi Afrique a collaboré avec plusieurs partenaires pour mettre en œuvre l’apprentissage accéléré (AL) : une version contextualisée de l’enseignement au bon niveau (TaRL). L’approche AL a appliqué un enseignement ciblé pour aider les apprenants en retard à rattraper rapidement les compétences d’apprentissage fondamentales. Après la pandémie, l’initiative a déployé des technologies, notamment 1 600 radios solaires et des contenus d’alphabétisation et de calcul par SMS, dans les foyers les plus démunis couverts par ce programme afin d’assurer la continuité de l’apprentissage. Dans ce podcast, nous avons exploré le rôle de la technologie dans la continuité de l’apprentissage, en particulier dans les contextes à faibles ressources, avec Virginia Ngindiru, directrice des programmes chez Zizi Afrique.