Objectifs

OBJECTIFS DU FORUM

Le principal objectif du Forum est de générer des idées novatrices pour :

  • Aider les pays africains à mettre en vigueur leurs politiques STI et à encourager ceux qui n’ont pas encore de politique STI à en élaborer une ;  
  • Elaborer des politiques et des programmes pour mettre en œuvre les  stratégies de la BAD et de l’UNESCO en faveur d’une croissance inclusive, des opportunités d’emploi, et un développement durable en Afrique ; 
  • Créer des réseaux internationaux d’innovateurs du développement et de résolveurs de problèmes 
  • Renforcer les collaborations nord-sud et sud-sud en STI; 
  • Renforcer les partenariats public-privé entre les gouvernements, l’industrie et les entreprises de technologie ; 
  • Créer une plateforme de partage des connaissances pour aider les entrepreneurs et les innovateurs du réseau dans les domaines des STI à se connecter et à trouver les informations dont ils ont besoin pour développer et appliquer leurs idées. 

OBJECTIFS SPECIFIQUES

Les objectifs spécifiques incluent :

  • Faire le bilan de la mise en œuvre du Plan d’action consolidé (PAC) (en prenant en compte les régions émergentes et les contributions du STI à la réalisation des Objectifs de développement du millénaire (ODM))
  • Capitaliser sur les expériences et les enseignements tirés sur le plan de la formation et de l’éducation pour l’innovation en faveur d’un développement inclusif ; 
  • Promouvoir le rôle des mesures de politique, notamment le financement pour promouvoir l’innovation et la recherche liée à l’innovation ; 
  • Encourager le rôle de la recherche et du développement dans les instances publiques et privées pour promouvoir l’innovation technique ; 
  • Etudier le rôle de l’innovation dans le secteur informel (notamment les connaissances locales) et les possibilités de l’exploiter en faveur de la croissance économique ; 
  • Examiner la migration internationale de la science et des scientifiques, des technologies et des techniciens 
  • Elaborer d’éventuelles réponses aux besoins sur le plan de la biodiversité, de l’eau et de l’énergie en Afrique